business

Le rêve d’un spa dans un Palace avec les conseils de Christel spasdeluxe

CHRISTELLE et SPA DE LUXE

 Le rêve d’un spa dans un Palace avec les conseils de Christel spasdeluxe
Code promo à gagner en envoyant un MP à cette adresse www.m.me/BusinessDigitalfr

Bonjour et bienvenue.

On est à Station F, Station Fellow, founder, Station Fighters, ça ne parle peut-être pas que des termes anglophones et j’ai le plaisir d’accompagner de Christelle.

CH : Bonsoir !

FR : Ça va ?

CH : Super.

FR : Cool ! Je suis accompagné de Christelle et de notre coq qui représente la French Tech. De plus en plus, on met en avance et on a eu beaucoup d’intervenants dans French sont allés au CES (Consommer Electronic Show) à Las Vegas, dont la personne que j’interviewais ; et là je suis ravi d’être avec Christelle pour parler des choses sympas, relaxantes. Christelle, est-ce que tu peux te présenter ? Qui tu es ? Qu’est-ce que tu fais ?

CH : Je m’appelle Christelle et je suis ici à peine trois mois. Il y a quelques mois de cela, je n’ai pas dû retrouver ici. J’étais une petite entrepreneure qui a un beau projet que j’ai envie de réaliser… Comme par hasard en cherchant d’espace de coworking avec une communauté d’échange, je suis arrivée sur le site de Station F. J’ai postulé, j’ai envoyé ma candidature la veille de la date limite à 23h59.

FR : Et tu as été sélectionnée ?

CH : Voilà !

FR : Et ça fait quoi  de travailler sur cet énorme local qui est le plus beau ? Station F comme tu le sais, c’est le plus grand campus à startup au monde, il y Facebook, il y a Amazon, il y a HEC, c’est 34000 m², plus de 1000 startups, des fonds d’investissement qui viennent. Hier, j’ai discuté par hasard avec une des personnes qui venaient de Belgique. Je crois qu’ils viennent pour rencontrer French Tech. Donc, ça fait quoi d’être là ? Est-ce que ça t’a aidé ?

CH : Oui ! Tout simplement, ça change tout, en fait. Ça te change la vie d’entrepreneur. Tu passes de quelques m², tout seul entre quatre murs et des espaces de coworking, te caser chaque jour avec ton ordinateur, à l’espace fantastique, d’objet choisi… j’ai appris que je suis ici, en fait, voir grand. Je vois beaucoup plus grand.

FR : D’accord, c’est super ! Est-ce que tu peux me parler ? C’est quoi ton histoire pour Spa de luxe ? Pourquoi tu as eu l’idée de créer Spa de luxe ?

CH : Au départ je fais de l’étude dans la communication, j’ai changé de voie. J’ai toujours suivi mes envies sans réfléchir, sans suivre les lignes du tracé. J’ai envie de donner des bien-être, de voir les gens heureux, voir les gens sourire. J’ai fait une formation simplement praticienne bien-être, tout ce qui est sauna, soin du corps, beauté à l’espace de bien-être comme les Spa qui sont rattachés à des hôtels, pour te permettre d’oublier tes soucis.

FR : C’est fantastique.

CH : J’ai travaillé dans les plus beaux spa dans les palaces parisiens c’est-à-dire… les plus beaux endroits de Paris. Donc les lieux de travail qui te font rêver.

FR : Ce n’est pas un petit travail, tu vois des gens heureux qui demandent leur bien-être.

CH : Exactement ! C’était bien mon but.

FR : Maintenant, tu es ici. Tu passes ton temps à rigoler. Tout le monde vient voir parce que tout le monde t’apprécie. J’ai le plaisir enfin de t’interviewer. Tu as des cadres de travail qui sont assez grands maintenant. Tu es à French Tech avec ce fameux coq à Station F où tu as des beaux endroits. Et en plus tu viens du sud et tu as eu déjà un coup de soleil.

CH : C’est ça, j’ai voulu garder le soleil. Sachant que dans le transport parisien, tu ne vois pas forcément le soleil au visage des gens. Je me suis dit que ça pouvait être sympa de développer un projet qui permette de faciliter l’accès pour ce genre de lieu et de faire ça pour le site, c’est accessible à tout le monde.  

FR : Quels sont les plus beaux endroits où on peut rêver dans un Spa ?

CH : Écoute, j’en connais un certain nombre sur Paris. Il y en a aussi dans d’autres pays… Il faut voir aussi ce que tu as pour le prix, plutôt que de partir une semaine aux Maldives au soleil, tu peux partir en Suisse au milieu des magnifiques paysages,… un homme heureux, tu peux faire ça à ses parents pour les faires plaisir. C’est toujours un beau cadeau.

FR : Là, tu nous parles d’un super endroit, tu me donneras la description de cet endroit, on le marquera dans le commentaire. Donc si tu as besoin, je mettrai le lien pour qu’on puisse éventuellement découvrir ces endroits. Est-ce que tu as des réductions pour aller là-bas.

CH : Tout à fait ! Il y a aussi possibilité de faire un testing, et donc si certains sont intéressés, ce n’est pas encore confirmé.

FR : Et c’est quoi un testing ?

CH : Il faudra des cowboys malheureux pour peut-être donner des avis sur certains endroits. C’est un dur labeur.

FR : Je ne suis pas un cobaye mais je suis un cowboy. Donc si tu as besoin d’un cowboy pour tester ces spa, tout ça, c’est incroyable ça.

CH : le projet n’est encore totalement lancé, il n’y a pas mal de candidats.

FR : J’ai peur de ne pas être sélectionner. Je préfère que tu nous conseilles une autre audience et  moi, des bons endroits que tu puisses nous dire : voilà, vous avez une réduction et comme ça, on n’attend pas quand on a envie et on y va.

CH : C’est le but ! L’idée c’est vraiment de proposer le luxe qui soit accessible.

FR : Est-ce que ça l’est vraiment ?

CH : Alors, à savoir que pour être concret en termes de chiffre. Sur Paris par exemple, dans un endroit on va dire de gamme moyenne, tu peux avoir  une séance massage spa pour 80€

FR : C’est quoi le massage spa ?

CH : Tu vas l’accès au spa, le tapis sauna, la piscine, ce genre d’installation et une séance de massage de beauté comprise. Ça peut démarrer pour 80€. Pour 20€ e plus, tu peux avoir un endroit qui soit peut-être encore plus magique, encore plus beau qui te permet vraiment de quitter tes soucis.   

FR : Quels sont ces endroits à 80€ au environ de Paris ? Quels sont ces endroits à 100€ ? Des noms ?

CH : Je ne sais pas si je peux faire ça ? Certains vont se sentir lésés.

FR : Il faudrait qu’on sache, à 80€ qu’est-ce qu’on peut avoir de fantastique avec un spa et un massage, et pour 100€ c’est un endroit pour te faire plaisir ; au lieu d’aller aux Maldives, si tu peux aller éventuellement en Suisse ou à Paris, c’est plus rentable.

CH : c’est vrai que la Suisse est un petit plus épais. Donc là, je n’ai pas toute la gamme de prix…

FR : C’est quoi le nom en Suisse ? Avec la piscine à débordement ?

CH : Je n’ai pas le nom en tête, c’est un nom suisse, je vais te le retrouver. On va le donner éventuellement sur Facebook. Sur paris, tu as Majestic Spa, à l’avenue Kléber.

FR : D’accord, OK !

CH : C’est un établissement de luxe, on n’a pas forcément l’idée d‘entrer dans ce genre d’endroit. Pour d’autres, ça peut être abordable ici. Tu as le Royalement Soc… qui dispose d’un très beau spa avec une très grande piscine… elle fait plu de 10 m.

FR : Est-ce que tu as des réductions ? Est-ce qu’on peut avoir des remises ? Est-ce que tu nous apportes le plus valu ?

CH : Bien sûr ! Oui. Donc l’idée est c’est vraiment de te permettre d’accéder à ces lieux magiques qui te font rêver. Sachant que le projet, il va se lancer, j’ai déjà eu quelques retours positifs de spa qui vont être partenaires au Spa de luxe et qui vont nous proposer des endroits très attractifs. Donc, je t’invite également début mai dès le lancement du projet pour demander quelles sont les meilleures réductions. Tu peux t’inscrire sur la newsletter aussi. Donc, tu auras premières offres certainement sur le marché au moment du lancement.

FR : Concrètement, tu lances sur la plateforme en mai et avant que sa plateforme spa de luxe soit lancée, tu peux écrire un message sur l’adresse qui est mentionnée là-dessous et je transfère le message à Christelle qui t’enverra déjà les premiers codes promos qu’elle a pour que tu puisses en profiter dès à présent. On est un peu en before de lancement. Et d’ailleurs pendant le lancement, on a compris ce que tu fais, que tu offres des conseils et des services et des promotions à tes spa de luxe. Je pense qu’on en a de plus en plus besoin. On n’a pas besoin de partir aux Maldives pour pouvoir être heureux à Paris ou en Suisse. Maintenant, j’ai une question qui te concerne. Est-ce que c’est facile, une personne qui est passionnée par son métier comme toi, par le bien-être qui t’est formée, à lancer ta startup, à faire partie de French Tech ? Est-ce que c’est simple ? Est-ce que tu peux mettre des conseils à la communauté qui nous regarde ? Est-ce qu’il faut se lancer ? Si oui, quels sont les avantages et les inconvénients ?

CH : Alors, en fait, ce n’est pas du tout quelque chose de simple. Pour ma part, je ne suis pas partie de l’idée de créer une startup, j’avais vraiment un projet en tête. Chez rouerie qui a évolué et qui, petit à petit, a commencé à prendre forme. On m’a conseillé de voir plus grand quand j’échangeais avec des gens puisque c’est très important d’échanger sur son projet pour avoir le feed-back des amis et des proches et aussi des autres entrepreneurs. C’est de cette façon-là que j’en suis à dire que je pouvais aller beaucoup plus loin, en échangeant beaucoup avec les gens.

FR : on t’a conseillé de te lancer et de réconforter dans l’idée qu’il fallait que tu penses grand.

CH : Et pourtant, quand je suis arrivée ici, les choses sont encore très flous. J’étais vraiment un peu désorganisée, j’avais pleins d’idées. On ne sait pas du tout par où commencer.

FR : Je le sais bien parce qu’on s’est connu il y a quelques mois maintenant, Christelle et moi. Et Christelle est quelqu’un qui vient du sud, on ressent déjà de la gentillesse et le bien-être… on a vu Christelle très calme, posée. Et on voit maintenant que tu annonces ton projet dans Station F.

CH : Merci ! C’est vrai qu’en espace de trois mois, en etant ici, on se rapproche de tous les entrepreneurs qui ont des hésitations, qui ont peurs, qui pensent que c’est un manque totalement pour nous, à venir ici, et à voir sur le temps et à voir sur place parce qu’en fait, ici on a des témoignages d’entrepreneurs ; on a accès à plein de conférences totalement gratuitement, un libre accès.

FR : D’ailleurs, ça tombe bien. J’organise une conférence, merci pour le stipuler, le 19 février à 14h, j’aurai une conférence, ce qu’on appelle l’intelligence artificielle et les chatbots, c’est un moyen de pouvoir communiquer de façon automatisée avec des interlocuteurs à Station F. donc si tu veux venir, tu m’envoies aussi un mp pour que je puisse t’envoyer une invitation. Et d’ailleurs si tu veux aussi rencontrer éventuellement Spa de luxe et Christelle parce que tu as peut-être besoin d’adhérer ou tu as un spa et tu veux faire savoir, tu pourras contacter directement spadeluxe.com et venir nous voir à Station F. La porte est toujours ouverte. Je suis ravi  de pouvoir inviter des personnes et je pense que c’est pareil pour toi.

CH : Avec grand plaisir.

FR : Donc, venir ici, je continue, je mets dans les liens en dessous comment vous contactez Station F, d’après ton conseil,  pour venir postuler comme on l’a fait, Christelle et moi, et venir travailler ici régulièrement. C’est vraiment un grand avantage. Eventuellement, on sait c’est très difficile. Il y a des milliers d’entreprises qui postulent la plupart dans le monde entier, il n’y a eu que 1000 startups pour être sélectionnées. Il y a encore quelques places disponibles. Donc il faut avoir un peu de chance comme un projet très intéressant comme le tien. Parmi le local, l’emplacement à Station F, quelques campus à startup, est-ce que tu as d’autres conseils à donner pour des personnes qui veulent se lancer dans un projet ?

CH : Moi au départ, ce que j’ai fait, c’est se renseigner sur internet comme tout le monde. Il ne faut pas que je reste seule ; il faut vraiment que j’aille trouver d’autres aptitudes et certificats. On peut se sentir très seule et ce que j’ai fait, j’atterrisse dans ces lieux grands et magiques. J’ai couru partout d’avoir eu toutes les conférences, tous les ateliers, à la recherche de tous les témoignages d’entrepreneurs et on a les chances d’avoir des surprises. Il y a beaucoup d’évènements qui  sont libre accès. Justement, on peut poser des questions, écouter et apprendre.

FR : Mais est-ce que c’est rentable en terme de temps ? Tu dois passer beaucoup de temps. Tu dois venir à Paris,… tu dois venir à ces endroits pour pouvoir participer à ces conférences, est-ce que tu penses que c’est bien de participer à de telles conférences ?

CH : À 100% oui. La première chose que je t’ai recommandé parce qu’il est très proche aussi, c’est le salon des entrepreneurs qui a lieu le 07 et 08 février prochain à Paris et qu’il y a eu dans d’autres grandes villes, surtout il y a la ville de Lyon, et d’autres villes en France où ça a lieu. Ça peut être déjà une première approche. Pour les entrepreneurs, c’est très bien. Moi, j’y étais il y a trois ans, première recherche, en fait, de contact. Et déjà, on a des conseils d’expert. Je me dis que ton talent de poser des questions, c’est purement se renseigner si son projet est bien et si ça tient la route. J’ai aussi rencontré d’autres entrepreneurs. Dès que je voyais un stand qui m’intéressait, j’y allais tout de suite, je ne réfléchissais pas. J’y allais, je posais des questions. Il ne faut pas avoir peur.

FR : Ça t’a apporté quoi ?

CH : Moi, tout de suite, ça m’a encouragé sur mon projet qui est intéressé pour tout le monde, qu’il avait un intérêt pour les différents acteurs que j’ai pu mettre, c’est bien sur le domaine du bien-être. Donc tu désires que ton projet soit fiable et puis avoir des échanges qui te permettent d’avoir des sentiments insomniant, on vient de voir ça. Et c’est très important de rencontrer ces gens-là  parce que tout repose sur tes épaules. Et donc, avoir un retour des gens qui te disent : je suis la bonne voie ou je suis la mauvaise voie et aussi savoir quand tu commets des erreurs. On en a besoin énormément quand on démarre.

FR : Et tu as raison, il a confiance, on le voit ici beaucoup par rapport aux échanges qu’on a avec des entrepreneurs comme Christelle. Tu vas être dans un écosystème de personnes qui ont un travail, qui sont salariés avec tous les avantages que moi, j’étais avant salarié, c’est fantastique. Et souvent quand tu te rends dans un projet, tu peux avoir des questions que tu vas te poser, des doutes. Le plus important, c’est d’avoir cette confiance en cet état d’esprit qui te fait avancer. Et quand tu te retrouves dans un endroit comme ici, ou n’importe où, il y a beaucoup de créateurs, ça te donne une force…, on est motivé. On voit des personnes qui réussissent comme Christelle. Et c’est vrai que c’est très important d’avoir ce main set d’entrepreneurs même s’il y a des personnes qui te mettent des freins parce qu’ils te disent : non, c’est dangereux, tu ne vas pas avoir de sécurité. Poser des questions, avoir des retours, j’apprends beaucoup grâce à des partenaires comme Christelle ; comment avec leur sensibilité, discuter, apprendre du temps, aller dans des évènements ? Donc, vraiment ce que je te conseille, c’est de venir nous voir. Concrètement,  on vient de le stipuler et de nouveau : viens nous voir à station F. envoie-moi un message, viens ici, je t’invite, tu vas rencontrer d’autres entrepreneurs et tu vas retrouver cette fibre qui va te donner envie d’avancer.

Est-ce que tu as d’autres conseils en plus à  donner à des personnes qui vont se lancer sur l’internet et réussir comme toi avec le spa de luxe ?

CH : Alors, moi je dis : accepter l’échec. Tu vas y avoir toute une succession d’échecs et j’ai vu des personnes dans mon entourage qui avaient des sociétés, qui se sont écoulées lorsqu’ils ont vu les échecs. Et en fait, ce n’est pas la bonne façon de gérer les choses. Et en fait, je pense qu’au niveau émotionnel dès le départ, savoir ce qu’est « réaliser », prendre son temps. Vouloir aller trop vite, ça c’est pour le moment un défaut. Voilà. Au départ, je voulais aller trop vite. Quand je suis arrivée ici, je me dis : il va falloir peut-être une année complète pour créer nos projets. Donc il faut de la patience. Ce n’est pas forcément évident… Avant d’arriver ici, j’ai déjà réfléchi, avoir prospecté un peu pour pouvoir si  c’est déjà sur le long terme. Donc effectivement, c’est de prendre beaucoup de temps… Prendre le temps de bien réfléchir à ton objectif aussi sur le long terme. Je ne pensais plus au moyen terme mais quand on voit plus grand, il faut penser sur un a, deux ans voire 5 ans dans l’avenir. Dès qu’on affronte un problème, tu dis : j’ai un problème, ce n’est pas grave. Je vais trouver une solution. Si je ne trouve pas la solution ce soir ou demain, je trouverai la semaine prochaine. Je demanderai de l’aide s’il le faut et ne pas se laisser envahir.

FR : Tu vas demander de l’aide quand tu as des problèmes ?

CH : Exactement !

FR : Et comment tu fais ?

CH : J’appelle une élite. Je me rends à une élite ou un joker parce ça ne fait pas beaucoup avancer. Ecoute-moi, pour l’instant, je commence à m’en trouver des développeurs et de graphistes puisque je ne suis pas une pieuvre, même ici un entrepreneur, il n’y a pas encore toutes les facettes pour démarrer.

FR : Quelles sont justement les facettes à avoir pour réussir ?

CH : Alors, je crois que c’est plus une question de qualité du niveau moral, de maturité et de personnalité, que des compétences propres. Je pense qu’il y a question de persévérance, de volonté, de croire en son projet, et surtout de le faire avec envie et avec plaisir et d’un grand envie aussi de partager avec les autres. Si on part sur ces bases-là, je pense qu’on peut franchir toutes les barrières. Pour moi, je n’ai pas de compétence en développement informatique, je n’étais pas comptable, je n’avais pas de notion juridique. J’ai essayé d’apprendre un peu sur le temps toutes les bases. Il faut pouvoir jongler avec tout ça. C’est-à-dire qu’on devienne un peu créateur de site internet. En même temps, il faut apprendre à créer les statuts sur société, rédiger des contrats, son formule marketing ; apprendre comment attirer des visiteurs Facebook avec Franck par exemple.

FR : D’ailleurs, Christelle était vraiment une de mes Lords up, première conférence sur Facebook marketing et chatbot. Tout de suite, Christelle est venue. Elle a participé. Merci. Tu as posé des questions vraiment intéressantes. C’est vrai que j’ai trouvé vraiment sa curiosité même si tu n’as peut-être pas la fibre marketing. Tu t’es intéressée à ça parce que tu as compris qu’il fallait que tu ais remonté des connaissances qu’ils vont te paraître d’avancer.

J’aimerai que tu me dises des mots défunts sur spa de luxe. Qu’est-ce que les gens vont apprendre grâce à ton site spa de luxe ? Qu’est-ce que tu peux éventuellement leur donner comme conseil pour qu’ils soient envie de venir sur ton site ?

CH : Alors, ce qu’il faut retenir, Spa de luxe c’est un peu le booking des spa mais version luxe. Sachant que tu pourras réserver gratuitement, pas besoin de sortir ta carte bleue. Tu réserves gratuitement, ta séance dès le départ. La valeur ajoutée va être personnalisée totalement à ton souhait dès le moment de la réservation. Ce que je parle du principe, le luxe, ça implique une certaine somme. Et donc, selon moi, le luxe c’est du top. Quand tu as réservé, tu vas avoir la possibilité d’indiquer quels types d’ambiance tu as envie ? Ta séance que ce soit ambiance musicale ou récréative ; la raison de ta venue, est-ce que tu viens pour une fête d’anniversaire, est-ce que tu veux te relaxer un peu ou faire une séance de sport ? Est-ce que tu as un dîner d’affaire important ? Et suite à ça, au lieu qu’on te pose un milliard de questions, on doit te laisser tranquille et la personne qui doit t’accueillir saura exactement quelles sont tes attentes, tes besoins. Il pourra aussi te suggérer tout un tas d’autres choses en fonction du soin que tu as réservé.

FR : Est-ce que tu pourrais donner des retours d’expérience des personnes qui ont vraiment été satisfaites d’un spa ?… Quand je suis dans un grand hôtel, il y a un spa, j’y vais mais jamais, je n’ai pris une matinée pour aller dans un spa, pour me faire masser. J’ai l’intention de perdre du temps. Est-ce que tu penses que c’est intéressant ? Est-ce qu’il vaut mieux le mettre en amont ? Est-ce que le spa peut t’aider à plus productive et mieux dans ta peau ?

CH : Alors, tout dépend après des affinités que tu as avec les notions de bien-être. Ce n’est qu’un tir en profit. Donc ça peut être le sus sportif de haut niveau. Par exemple, il a besoin d’un massage. Là, c’est un plan vraiment de vertu thérapeutique. Ce ne soit pas forcément pour du repos parce le massage sportif est un peu douloureux. Après, tu peux aussi faire un cadeau à tes proches puisqu’effectivement, la moitié des réservations qui ont lieu dans ce domaine-là, presque 50% sont des cadeaux, c’est-à-dire pas forcément l’idée de se faire plaisir en soi mais on est en train de se faire plaisir aux autres.

FR : C’est une très bonne idée cadeaux. Et oui, qui je veux pouvoir inviter, je le vous dis, si je reçois des messages sympas ? Je serais ravi de pouvoir offrir un spa à défaut d’y aller moi, mais ça ferait plaisir d’essayer les services de spa de luxe et ‘offrir aux personnes qui vont pouvoir me mettre les commentaires les plus sympas et m’envoyer un message. Je serai ravi de pouvoir le faire. Je les ferai un petit cadeau. Il faut que je le mette à défaut de croire inconsciemment et je vais proposer aux personnes qui m’apprécient et qui va être sur Facebook pour pouvoir le faire. Et du coup tu mettras un commentaire sur spa de luxe pour dire ou est-ce que tu es allé ? J’ai commencé à t’aider à faire connaître spa de luxe. Est-ce que tu as un mot de la fin ?

CH : Bien, je te remercie déjà pour cette interview. J’étais ravi d’être ici, puis j’encourage vraiment tous les entrepreneurs à venir, à te contacter et puis venir à station F, la station du futur.

FR : Donc, nous allons décoller la station du futur. C’est parti. C’est vrai que je fais ces interviews pour mettre en avant des personnes qui sont agréables, qui réussissent et toi, si tu peux aider Christelle et spa de luxe.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire