AVOIR DU CHARISME

AVOIR DU CHARISME

 

Animer une formation n’est pas chose facile. Et parler en public constitué dans la plupart des cas un obstacle majeur à surpasser.

On peut définir le charisme comme étant la capacité à prendre la parole devant un public et de pouvoir transmettre le message comme on le veut. Le charisme a toujours été perçu comme un don naturel. Certes, mais ce n’est pas forcément le cas. En effet, on doit se rappeler que tout s’apprend ; on peut apprendre et travailler la façon d’affronter les yeux des participants pendant une formation ainsi que la manière à prendre la parole pour leur communiquer un message quelconque. Le but de businessdigital.fr dans cet article est justement de nous partager les éléments clés afin d’avoir vraiment le charisme quand on anime une formation.

 

Mettre en exergue le Savoir

Le fait d’avoir le niveau de compétences nécessaires dans un domaine particulier ou de diplômes de haut niveau avec beaucoup d’expériences professionnelles ne signifient pas qu’on peut toujours assumer le rôle de formateur dans un métier donné. En effet, on peut évoquer les raisons suivantes qui constituent un blocage pour devenir formateur : peur d’affronter le regard du public, peur de ne pas pouvoir répondre aux éventuelles questions posées pendant la formation, peur de se tromper et surtout peur de prendre la parole devant le public.

 

Accepter et respecter les rôles

La formation est un cadre où chacun a sa place. Il y a la personne qui a le savoir et qui va créer et animer la formation, c’est le formateur ; et il y a les personnes qui y assistent pour acquérir du savoir et de nouvelles compétences, ce sont les participants ou le public. Pour atteindre les objectifs de la formation, chacun doit accepter et respecter son rôle.

Le formateur doit jouer le rôle de « maître », la personne qui s’occupe de la mise en place, de la manière dont va se dérouler la formation (contenu, cours théoriques, travaux de groupe, débat, illustrations, cas pratiques, correction des travaux…). Par ailleurs, le formateur doit également s’assurer que chaque participant reçoive à la fin de la formation le savoir et la compétence qu’il veut rechercher en utilisant les moyens nécessaires pour les maintenir éveillés et concentrés dans le sujet tout au long de la formation. Le formateur doit également avoir suffisamment d’argument et d’expertise pour pouvoir répondre aux éventuelles questions que le public poserait.

Le respect de ces rôles débouche sur la satisfaction du public à l’issue de la formation et sur le sentiment qu’il éprouvera à l’égard de le formateur comme un professionnel qui a du charisme.

Trouver de l’originalité dans la parole

On a vu que le formateur doit avoir suffisamment d’expertise lui permettant de cerner tous les aspects du sujet de la formation. Son principal objectif est la transmission du savoir au public cible. La manière de transmettre ce savoir ne consiste pas tout simplement à répéter mécaniquement et mot par mot ce qu’il a appris, mais il faut chercher à les personnaliser. C’est-à-dire le faire avec de petites touches personnelles avec un style propre en soi, c’est aussi mettre en pratique les expériences personnelles acquises. L’originalité des paroles à utiliser en est un exemple concret. Il faut que les gens aient l’impression que le formateur est vraiment l’ « auteur » de ce qu’il transmet. Ainsi, avoir la facilité de parole ne suffit pas, il faut que ces paroles soient les plus originales possibles. Car gagner du charisme réside en partie dans l’originalité de la parole que le formateur utilisera.

 

Garder un niveau de relation avec le public cible

Etre formateur c’est avant tout transmettre du savoir à des personnes en quête de nouvelles compétences. Et la transmission du savoir ne se fait pas toujours de manière facile et simple qu’on le croit. En effet, même si on a l’expertise nécessaire dans un métier particulier objet de la formation, il y a toujours des sentiments plus ou moins négatifs qu’on ne peut pas toujours maîtriser (peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas pouvoir répondre aux questions, peur de l’échec tout simplement). Il faut donc tenir compte de ces éléments pendant la formation, se mettre à la place des participants. Eux aussi, ils partagent certains de ces sentiments, il y a la peur, le doute, l’envie… Essayer alors d’adapter les discours à prononcer, les gestes qui les accompagnent en relation avec ces points.

Gagner du charisme auprès des autres c’est aussi avoir une relation permanente avec les participants en essayant de se mettre à leur place et en adaptant le discours selon les circonstances.

 

Prouver que le formateur est un professionnel

Pour devenir formateur professionnel et avoir du charisme, il est essentiel d’avoir le savoir nécessaire dans un domaine particulier, trouver le bon discours, avoir la maîtrise des gens et rester en relation permanente avec son public. Mais le formateur doit aussi soigner son image vis-à-vis du public, une image qui fait de lui un vrai professionnel. En effet, la transmission du savoir ne doit pas se faire uniquement en maîtrisant le métier mais en  se souciant aussi d’autres points. On peut citer la façon dont le formateur s’habille, comment il se comporte, quels moyens il utilise comme support de communication (supports de cours, flyers, carte de visite, site web et boîte de messagerie…). Savoir montrer aux gens ce côté professionnel aide le formateur à gagner du charisme.

 

Accorder le maximum de confiance aux participants

Suivre une formation ne signifie pas seulement acquérir de nouvelles compétences, cela fait naître aussi un sentiment de doute, de peur. En effet, le participant doit accepter à reconsidérer sa connaissance du métier, à remettre en question ses visions… Pour ce faire, il a besoin de se mettre en sécurité. Et cette sécurité se traduit par la confiance qu’il accorde au formateur. Cette confiance doit aboutir à un résultat positif, à une assurance, à de nouvelles carrières après la formation. Pour mettre en confiance les participants, le formateur doit se focaliser sur les points suivants : respecter ses engagements, s’assurer que chacun des participants est à l’aise tout au long de la formation, avoir une bonne gestion administrative et rester disponible pour les participants après la formation sans se laisser toutefois trop envahir.

 

Ces points ne sont pas exhaustifs, pour gagner du charisme, le rôle du formateur est de trouver les moyens à améliorer pour que le public se sente de plus en plus en confiance et que le doute et la peur disparaissent dans leur perception de la situation.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Publié par Franck PARIENTI

Professeur universitaire à HEC. Directeur des programmations de formation pour les 30 campus Supinfo University. Coach Google. Coach Facebook. Professeur universitaire à Polytechnique Madagascar, Professeur pour 5.000 étudiants à Madagascar. Fondateur BusinessDigital Campus en ligne. www.linkedin.com/in/franckparienti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *