fbpx

Obtenir un financement


Interview de l’éditeur The Black Ink et aussi auteur du livre le Black.

 

Bonjour, je m’appelle Franck PARIENTI. Aujourd’hui nous allons parler d’édition papier et nous sommes accompagnés de Philippe RENAUX.

Bonjour Franck PARIENTI

Est-ce que tu peux te présenter Philippe RENAUX?

Je m’appelle Philippe RENAUX mais depuis une quinzaine d’années on m’appelle plutôt le Prince mais j’accepte quand même le mot Philippe RENAUX.

Je peux t’appeler le Prince ?

Vous pouvez m’appeler le Prince, je trouve ça plus sympa, plus drôle. C’est un seul mot qui rassemble le nom et le prénom.

Alors pourquoi le Prince ?

Parce que, quand j’ai émigré à Marrakech il y a une quinzaine d’années, j’avais une vie tellement importante et tout le monde m’appelait Prince, le Prince puisque je vivais comme un prince et j’ai trouvé que ce mot me plaisait et que je n’aimais pas mon prénom donné par mes parents, je n’aimais pas mon nom que j’ai eu sans le demander et donc j’ai trouvé que quand on m’appelait Prince, ça me plaisait plus et ça me mettait de bonne humeur.

Bon, quand tu seras de bonne humeur, Prince ! C’est d’ailleurs ce qui est mentionné sur ton livre.  Le Black qui est édité par The Black Ink production compagnie. Est-ce que d’abord tu peux nous parler du livre Le Black où est mentionné écrit par Philippe RENAUX AK le Prince.

En fait, je suis un ex producteur de music et de télévision. J’ai fait toute ma carrière dans les grandes compagnies comme Sony, warner, TF1. Et puis quand j’ai pris le pseudo retraite, il y a quelques années j’ai décidé de quitter la music pour entrer dans la littérature. Donc, comme j’ai déjà fait les études universitaires de lettre moderne, j’avais déjà une capacité à écrire et puis je suis passionné par les fictions, les romans, passionné par ce qui va se passer au 21e siècle donc j’ai accouché d’un premier roman et de fiction qui s’appelle Le Black qui m’a pris 3 ans à écrire et qui a été publié en juillet dernier au sein de la fameuse société Black Ink publishing company.

Donc de quoi nous parle le livre Le Black ?

En fait Le Black c’est un livre très positif bien que son nom veut dire noir parce que c’est l’histoire de deux loosers ou deux mecs qui se connaissent depuis 20ans qui sont des supers copains, qui n’ont jamais réussi à atteindre leur but, qui d’un seul coup, en devenant les managers d’Arisord réservé aux milliardaires en Afrique vont devenir des winners. Donc en fait c’est un livre d’espoir, c’est un livre qui peut donner l’espoir à tout le monde, qui peut donner des outils de chance à tout le monde parce que c’est 2 mecs qui, pendant 20 ans, ont ramé grave et qui d’un seul coup vont devenir millionnaires.

Alors, j’ai lu le livre, et c’est vrai que ça te fait voyager.

Oui c’est un livre d’aventure. Ça se passe à Paris, ça se passe au Kenya, Suisse, Shangaï, Lisbonne, ça se passe à New York et j’en passe et des meilleurs.

Mes félicitations donc pour ce premier livre que tu as accouché ! Sur laquelle t’as fait 3 ans d’écriture.

Très courageux. Donc ce livre a été édité par une société qui s’appelle The Black Ink Publishing

Company et le soleil revient.

En fait c’est une société qui représente le nouveau modèle de commercialisation. J’aurais pu frapper à la porte des éditeurs et des éditeurs qui ont pignon sur rue à Paris. Mais il m’a apparu que pour ce livre là qui tendait beaucoup vers le 21e siècle, on avait peut-être d’autres chemins d’autres possibilités de le promouvoir grâce au Digital, au Numérique, à Internet, grâce à Facebook, grâce à YouTube. Donc Black Ink Publishing Company est une société moderne du 21e s.

Et est-ce qu’il y aura d’autres livres qui vont être publiés par The Black Ink Publishing Company ?

Oui parce qu’écrire un livre ça prend beaucoup de temps, ça prend beaucoup de recherche, beaucoup de documentations donc moi tout seul en tant qu’auteur je ne peux pas être le seul fournisseur de cette société. Il faut que cette société fasse plus de chiffres d’affaires pour qu’elle soit plus globale, plus mondiale donc effectivement, dans les mois qui viennent, nous recherchons des auteurs féminins ou masculins qui viennent remplir les critères de nos choix de nos directions pour aborder en littérature la fameuse société BIPC.

Et si demain un auteur voit cet interview, il peut te contacter et tu pourras lui donner un retour si demain il pourrait être publié par TBIPC.

La moindre des choses quand quelqu’un fait un effort c’est que la personne qui reçoit le message le lise et fasse un commentaire. C’est de l’honneur. Donc si quelqu’un voit cette vidéo, et si quelqu’un a du talent pour écrire des livres, pour écrire des histoires incroyables, je veux bien, avec moi et les amis proches, lire et éventuellement publier et fabriquer, promouvoir, marqueter les œuvres des gens qui voudraient bien éventuellement nous confier leurs écritures.

Tu m’as montré la page Facebook pour pouvoir te contacter sur la société The Black Ink.

Oui, il y a une page Facebook BIPC sur lequel tous les gens sur Facebook peuvent laisser des messages, leurs coordonnées…

Donc ils peuvent soit, s’ils sont auteurs, te contacter pour te proposer que tu édites leurs livres soit s’il y a des personnes qui veulent plus d’information sur les parutions dans le livre The Black, c’est là-dessus qu’ils vont te trouver.

Absolument, moi aussi je vais écrire autre chose après Le Black. Par contre ce que je voudrais préciser aux gens qui nous regardent, c’est que ce n’est pas la peine d’envoyer des manuscrites 300 pages. On n’est pas dans cet esprit des anciennes maisons d’édition. Ce qui m’intéresse c’est recevoir éventuellement des synoptiques de 2 pages, 4 pages, 5 pages maximum qui décrivent l’histoire qu’ils ont pondu, qui mettent bien en exergue les 2 ou 3 personnages principaux et qui nous livre si vous voulez le véritable l’histoire de leur invention. 4 pages me suffisent pour rendre sexy leur histoire.

Le Prince, je te remercie pour ces informations sur ce livre que j’ai adoré, Le Black. Et j’encourage vraiment toutes les personnes qui veulent  lire Le Black.

Donc il suffit juste de composer Philippe RENAUX Le Black, vous serez tout de suite branché sur le tiseur du Black et qui réserve quelques surprises… vous le découvrirez !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Votre guide des 9 étapes pour réussir votre business digital

Rejoignez notre communauté d'entraide et recevez les derniers trucs & astuces qui vont vous faire decoller !

 

You have Successfully Subscribed!