Subvention : Aides à la mobilité en faveur de la formation de Pôle Emploi

BusinessDigital.fr

L’Aide à la mobilité pour la formation professionnelle de Pôle Emploi est destinée à couvrir partiellement ou en totalité les frais de déplacement, d’hébergement et de restauration du demandeur d’emploi amené à suivre une formation pour compléter son bagage de compétences.


Cette aide concerne les formations qui sont dispensées dans un lieu situé à plus de 60 kilomètres, aller-retour à partir de la résidence principale du bénéficiaire.
Pour solliciter cette aide, il faut avant tout être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi. De plus, il ne faut pas percevoir d’indemnisation au titre du chômage supérieure à 30,42€ par jour, somme qui correspond au montant minimum de l’Allocation de retour à l’emploi pour 2023.


La prise charge financière maximale est de 5.200€ par année de formation. Ce montant prend en compte le cumul des aides pour l’hébergement, la restauration et pour les déplacements. Le versement de l’aide mobilité formation est subordonnée à votre présence effective à la formation.


Aide à la mobilité 2023 : qui sont les bénéficiaires ? Quelles sont les conditions ? Quel est le montant de l’aide ?
Dans le cadre d’une aide à la recherche d’emploi, un dispositif financier favorisant la mobilité professionnelle peut être accordé par Pôle Emploi dans le cadre d’une reprise d’activité ou d’une formation éloignée de plus de 60 kilomètres aller-retour de la résidence principale.


L’aide à la mobilité se compose d’une prise en charge des frais kilométriques, des repas et de l’hébergement en cas de besoin. Le plafond annuel de l’aide est de 5.200 euros. La demande se fait auprès de votre conseiller Pôle Emploi et des conditions d’attribution doivent être respectées.